L'art-thérapie : le jeu de sable

Inspirée par C. G. Jung et Margaret Löwenfeld, pédiatre et psychanalyste d’enfant à Londres, la psychanalyste suisse Dora M. Kalff a développé la thérapie du « Jeu de Sable » dans les années 60. 


La thérapie par le jeu de sable s’adresse aux personnes de tout âge, adultes comme enfants (à partir de l’âge de deux ans) ou adolescents. Elle est un médium qui offre aux patients un retour à des rythmes naturels et qui améliore le sentiment de sécurité intérieure et extérieure.   

Le jeu de sable permet à la personne de travailler ses émotions, de raconter son histoire ou une histoire, de se mettre à distance, de trouver des solutions, de mettre en mouvement, de symboliser…  De nouvelles énergies créatrices peuvent émerger et un processus de guérison s’enclencher. Il apparait un double mouvement : d’une part une confrontation avec des contenus difficiles mais aussi, d’autre part, la découverte de forces et de ressources personnelles, souvent insoupçonnées des patients au départ. 


Le patient dispose d’un bac rectangulaire contenant du sable qui peut être de différentes couleurs ou textures. (Parfois des tissus de différentes textures sont utilisés en lieu et place du sable.) Le fond du bac ainsi que ses côtés peuvent être bleus afin de figurer l’eau et le ciel. Cet espace vierge et protégé est mis à disposition, ainsi qu’un grand nombre de figurines miniatures. Le patient peut lui-même créer ses figurines en argile, carton, tissus…

La personne exprime par le jeu ce qui se passe à l’intérieur d’elle, en laissant son inconscient parler, par l'action de ses mains. Ses mains touchent le sable, créent des formes, dessinent des paysages intérieurs à partir du sable sec ou mouillé. Elle y dispose et y fait évoluer les figurines à disposition.  La présence et la relation au thérapeute engendrent une conversation spontanée et authentique qui émerge de ce qui se passe dans le jeu de sable.